La Bastille

Cette petite rubrique va nous permettre d'éclaircir certains mots ou certaines expressions couramment utilisées et dont on ignore souvent l'origine.
Aujourd'hui nous découvrons pourquoi une de nos demeures pusséennes du XIXème jouxtant notre château, en plein coeur du village est nommée « La Bastille » - (1928)...
Nous abordons ce sujet qui fait rejoindre notre curiosité concernant les expressions méconnues (nous avons vu « droite » et « gauche », « côté cour et côté jardin » (voir), la « cocarde » (voir)) avec l’histoire du village proprement dite.
En effet, comme chacun peut le constater, à Pussay se trouve une maison nommée « la Bastille », et placée tout près du château des « Languedoue » … une vraie provocation !
En réalité, il n’en n’est rien. C’est le premier propriétaire de cette maison (négociant en vins et spiritueux) qui la baptisa ainsi en souvenir du quartier de la Bastille où il possédait son commerce, à Paris.

avant la construction de la Bastille (1910)

avant la construction de la Bastille (1910)

Le Château au XXème siècle (1932)

La Bastille au XXème siècle (1935)
Chacun sait que la vraie Bastille, ou plutôt « la Bastille Saint-Antoine » se trouvait à peu près à l’emplacement de la place du même nom. Cette forteresse était destinée à défendre l’est de Paris et la Porte Saint-Antoine.
C’est l’ancienne forteresse du Louvre qui faisait le même office de protection pour l’ouest de la capitale. La Bastille Saint-Antoine devait aussi protéger le roi lorsqu’il résidait encore au domaine royal de l’Hôtel Saint-Pol (1).
Bâti sous Charles V, de 1370 à 1383, c’était un château à 4 grosses tours principales, comme celui de Pussay (ce dernier étant nettement moins grand). La Bastille servit de prison d’État, mais pour des notables, grands du royaume et fils de famille de chaque siècle : François de Montmorency, Charles d’Angoulême, le Prince de Condé, Montaigne, Bernard Palissy, le marquis de Sade, Voltaire… que du « beau monde » !!

La Bastille Saint-Antoine de Paris (Maquette)
Une des caractéristiques de la Bastille est d'avoir des courtines de même hauteur que les tours qu'elles relient : c'était une tendance déjà ancienne qu'on trouve par exemple au château du Roi René à Tarascon.
Si vous passez par là, ne manquez pas le détour, sa ressemblance avec La Bastille de Paris est frappante. Par son état remarquable de conservation, ce monument d'exception est l'un des plus beaux châteaux médiévaux de France et d'Europe construit au XVème siècle par les ducs d'Anjou, hôtes des châteaux d'Angers et de Saumur.
À l'emplacement de celui-ci, s'élevait un premier château qui fut occupé au milieu du XIIIème siècle par Charles d’Anjou, Comte de Provence et frère de Saint-Louis, Roi de France.

Château de Roi René à Tarascon

Fête de la Fédération – 14 Juillet 1790
Le 14 Juillet 1789, c’est pour trouver de la poudre pour les armes récupérées aux Invalides que la foule se précipita sur la Bastille qui fut donc prise d’assaut. Le gouverneur, le marquis de Launay refusant de négocier et faisant tirer sur les assaillants par sa garde suisse, fit monter la pression, ce qui le fit passer l’arme à gauche, si l’on peut dire ! C’est ainsi que la prise de la Bastille devint le symbole de la liberté conquise.
Quant au 14 Juillet, devenu fête nationale en 1880, contrairement à ce que nous croyons, il ne célèbre pas directement la prise de la Bastille, mais commémore la fête de la Fédération qui eut lieu un an plus tard, le 14 Juillet 1790 au Champ de Mars, proche de l’actuelle Tour Eiffel, en présence d’une foule enthousiaste de 300 000 personnes.




(1)
retour L’hôtel Saint-Pol était un bâtiment construit au XIVème siècle par le roi Charles V à Paris, pour lui servir de résidence, tout comme pour son fils Charles VI.
Le domaine royal de l'Hôtel Saint-Pol, aujourd'hui disparu, s'étendait du quai des Célestins à la rue Saint-Antoine, et de la rue Saint-Paul à la rue du Petit-Musc, au sud-ouest du quartier de l'Arsenal dans le 4ème arrondissement.