La plus vieille archive de PUSSAY :

Voici la reproduction de la première page du « Registre des Baptêmes administrés en l’église de PUSSAY en l’an de grâce 1604 ». Il s’agit du baptême d’un garçon prénommé Johanne, c'est-à-dire Jean, fils de François… peut-être LAMMOSUIER ? (le texte est difficile à déchiffrer) par le curé de la Parroisse : l'abbé Martin COUDROY.
Sa Marraine est Charlotte de LANGUEDOUE, le 7ème enfant de Claude de LANGUEDOUE et de Charlotte de CHATILLON.

Rappelons que c’est sous FRANÇOIS Ier que l’édit de VILLERS-COTTERÊTS (août 1539) impose à tous les curés de France de tenir un registre des baptêmes et aussi, dans certains cas, des sépultures.
En 1579, le roi HENRI III, oblige à son tour de tenir des registres de baptêmes, mais aussi de mariages et de sépultures pour tout le monde (ou presque). La grande masse des registres paroissiaux s’ouvrit en France au XVIIème siècle.

C’est le cas à PUSSAY puisque nos archives commencent en 1604… mais peut-être y en eut-il avant que nous ne possédons plus. 1604 : nous sommes alors sous le règne de HENRY IV.
C’est sous son règne que le Premier Ministre, SULLY, fit planter un orme au centre de chaque village de France. C’est peut-être la raison pour laquelle nous avons toujours à PUSSAY, une place de l’Orme (sans orme) (voir). Ce lieu devenait le centre des fêtes populaires, et aussi l’endroit du paiement de la dîme (un dixième des revenus)… un souvenir moins agréable !

Ainsi, pouvons-nous prétendre qu’il reste dans notre village deux témoignages du « bon roi HENRY »… un orme absent et des archives bien présentes.