Promenades pour PUSSAY :

L'abbaye de l'Ouÿe :

Si vous ne connaissez pas l’histoire des Grandmontais ou des « Bons Hommes », c’est le moment de vous arrêter.
C’est un prieuré grandmontain du 12ème siècle, situé à trois kilomètres de Dourdan, en plein cœur de la forêt de l’Ouÿe.
Des vestiges importants demeurent dans l’église, la salle du chapitre, le cellier, le réfectoire des moines, une belle cour intérieure.
Un colombier, seul témoin en Ile-de-France des colombiers construits en briques (années 1516-1518).
Histoire :
En 1163, Louis VII le Jeune donne aux moines de Grandmont, connus sous le nom de ' Bonshommes ', les terres de l'Ouÿe, situées à trois kilomètres au sud-ouest de Dourdan.
Les moines bâtissent le prieuré dans une clairière, au milieu des bois. Le lieu est déjà consacré à Dieu, car, d'après une ancienne tradition, ' un prince égaré pendant une chasse a été ouï ' par ses compagnons. En remerciement, le prince fait ériger un sanctuaire .
Louis XIII connaît la même aventure que ce prince. Il se retrouve près du monastère, où son équipage le rejoint. L'ordre des Grandmontains est dissous en 1770, et le prieuré est alors abandonné. En 1763, les religieuses bénédictines quittent leur abbaye délabrée de Saint-Rémy-des-Landes, à Clairefontaine-en-Yvelines, et elles s'installent dans le monastère de l'Ouÿe. Madame de Portal en devient l'abbesse. L'établissement, qui a vocation de recevoir les dames de la noblesse pour une période de repos et les jeunes filles afin de parfaire leur éducation, est également un lieu d'internement. Ainsi, en 1779, la princesse de Rohan, sous le coup d'une lettre de cachet, préfère-t-elle l'abbaye de l'Ouÿe à la prison. Pendant la Révolution, l'abbesse est arrêtée pour avoir abrité des prêtres réfractaires, et elle est exécutée en 1792.
Le domaine de l'abbaye est vendu comme bien national à des particuliers. Le dernier propriétaire, M. Parmentier, désireux de rendre l'Ouÿe au culte, fait restaurer la chapelle en 1908.
En 1945, les ursulines achètent l'ancien prieuré. Elles ouvrent une maison d'accueil recevant des groupes de réflexion et de prière.
L'abbaye de l'Ouÿe