Un conseiller municipal « Globe Trotter »

C’est l’un des adjoints au Maire de Pussay qui a rencontré et interrogé Pascal GREMEZ, l’un des conseillers municipaux, absents physiquement depuis 2008, à cause de son travail, mais bien présent parmi nous.


BM – Bonjour Pascal. C’est vrai que vous êtes arrivés depuis longtemps à Pussay, depuis 1982, je crois ?
Vous vous êtes présenté aux élections de 2008 et depuis nous ne vous avons pas vu souvent…

PG – Bonjour. Oui, c’est vrai, je ne suis pas très présent à Pussay. Au moment des élections, en Mars 2008, je travaillais chez Renault au centre technique de Lardy sur un projet de construction d’un nouveau centre d’essais en Roumanie. Ce projet ne s’est concrétisé que fin 2008, m’obligeant à m’expatrier près de trois ans en Roumanie. Une fois ce projet arrivé à son terme, Renault m’a demandé de partir en Russie pour prendre en charge la rénovation de l’ensemble des moyens d’essais de la société Avtovaz (LADA), dans laquelle Renault venait de prendre des parts.
Donc, depuis fin 2008 je suis expatrié avec environ 4 à 5 retours éphémères à Pussay par an.
Malgré cela, je suis toujours resté en contact avec Grégory et Jean-Claude pour rester informé sur l’actualité de notre village.
BM – La Roumanie, la Russie pour Renault, c’est votre première expatriation ?
PG – Non, j’étais déjà parti quatre ans au Brésil de 2000 à 2004. Je m’occupais alors chez Renault de vendre des moteurs et des boites de vitesses à d’autres constructeurs comme Santana, Linde… et j’ai pris en charge le projet de vendre des moteurs Renault fabriqués au Brésil à Peugeot pour sa 206 locale, ce qui m’a amené à m’expatrier là-bas où j’ai ensuite participé au développement de cette activité commerciale.
BM – Passionnant ! et alors, entre 2004 et 2008 ?
PG – Quand je suis rentré du Brésil, j’ai travaillé au centre d’études de Guyancourt jusque fin 2006, dans l’équipe projet de la Clio 3. Je me suis occupé des versions internationales et de la Renault Sport. Ensuite, je suis revenu à Lardy pour démarrer le projet de la construction d’un nouveau centre d’essais Renault en Roumanie avant de partir sur place fin 2008.
BM – Entre temps, vous avez tout de même réussi à rejoindre Pussay pour de très bonnes circonstances…
PG – Oui, c’est à Pussay que je me suis marié en Juin 2009, en présence de l’équipe municipale au grand complet !
BM – Vous pensez rester longtemps en Russie ?
PG – Je ne connais pas la date exacte de mon retour, mon contrat russe devrait être reconduit pour un an maximum. Donc, dans le courant de l’année 2014, je serai de nouveau chez Renault en France, disponible pour retravailler avec l’équipe municipale.
BM – Ainsi, nous nous verrons plus souvent, non seulement à la Maison Commune mais dans notre petite ville, avec grand plaisir. A très bientôt, donc et merci.