Nicolas le passionné :

Nicolas BOUTRY peut apparaître comme un jeune homme mystérieux. Il est né en 1987 à BRÉTIGNY-SUR-ORGE et il est arrivé à PUSSAY en 1999.
Actuellement, il a pris du galon dans l’entreprise de la zone de la Croix-Blanche qui l’a embauché, d’abord comme cariste : il est maintenant chargé de la régulation des entrées et sorties des marchandises et des véhicules.
Qui pourrait imaginer que sa passion est le parachutisme ?

BM – Bonjour Nicolas. Dites-nous depuis quand remonte cette passion ?
NB – "Bonjour. Je fais du parachutisme depuis que j’ai 12 ans. Il faut dire que mon père pratiquait aussi ce sport."
BM – Mais ce doit être difficile lorsque l’on commence si tôt ?
NB –"Non, j’ai commencé par le parachute ascensionnel : on met un parachute qui est attaché à une voiture et on court 300 ou 400 m, et d’un coup on a les jambes au-dessus du sol…"
BM – Ensuite, qu’avez-vous fait ?
NB –"Après, c'est-à-dire depuis 2006, j’ai appris à sauter d’avion, au Centre Leblanc, un petit Club de l’Indre. J’ai eu le brevet A après 15 sauts , le Brevet B après 30 sauts : on est alors considéré comme parachutiste , puis le B3 pour le voile contact qui est ma spécialité et le B2 pour le vol relatif. Le B2 m’intéresse moins : on est accroché les uns aux autres.
Il y a d’autres spécialités, concernées par le B4 pour le free fly (avec atterrissage debout) ou le wing suit (on vole comme un oiseau avec des ailes) ; il y en a d’autres encore, mais je préfère la voile contact."

wing suit

voile contact
BM – Qu’est-ce que c’est ?
NB –"On saute à plusieurs et quand les parachutes sont ouverts on construit des figures en s’accrochant par les pieds aux voiles des autres."
BM – C’est en effet spectaculaire ! J’ai entendu dire que vous aviez reçu un courrier important qui vous permet de réaliser un rêve…
NB –"Oui, au cours de 2010, j’ai reçu une convocation signée de Jean-Michel POULET, Directeur Adjoint de la Fédération Française de Parachutisme pour participer à BESANÇON à un stage avec l’Équipe de France."»
BM – Bravo ! Tous nos compliments ! Et quelle est votre prochaine étape ?
NB –"J’espère obtenir le Brevet C qui me permettra de réaliser des manifestations indépendantes.
BM – J’aimerais que vous nous disiez ce que le parachutisme représente pour vous.
NB –"Vous savez, quand on est entre amis et qu’on partage la même passion, à 4000 m, c’est magnifique. Les paysages sont merveilleux, les couleurs…un coucher de soleil, la terre vue d’en haut… c’est de la poésie.
C’est ma façon de vivre, un sentiment de liberté ; c’est le rêve d’Icare, sauf que je n’ai pas d’ailes en cire, heureusement, mais en nylon !
BM – Merci Nicolas de nous avoir fait rêver... Continuez !

Explications :