Ouverture d'esprit :

Nous avons fait connaissance avec les deux nouvelles Directrices, installées à PUSSAY depuis la rentrée de septembre dernier, Madame BOULAY pour l’Ecole primaire Paul BERT et Madame VERSINI pour l’Ecole maternelle Pauline KERGOMARD et nous les avons interrogées pour vous.

BM – Bonjour Mesdames. Nous sommes heureux de faire votre connaissance. Notre première question : comment avez-vous été reçues à PUSSAY ?

Ecoles – "Nous avons été très bien accueillies par l’équipe d’enseignants, par les enfants et surtout par les parents, sans oublier les habitants eux-mêmes lorsque je les rencontre chez les commerçants !"
Ecoles PB – "Moi, c’est surtout lorsque je reçois les parents… sur rendez-vous..."
Ecoles PK – "Moi, évidemment, dès la sortie des classes, puisque les parents viennent chercher les enfants à la Maternelle…"
BM – Par l’équipe d’enseignants ? Parce que vous vous rencontrez souvent entre les trois écoles ?
Ecoles – "Nous avons des réunions périodiques et informelles. De plus, nous avons la chance d’avoir Marie-Hélène, notre Aide Administrative qui fait le lien tous les jours entre les trois Ecoles… Malheureusement, le contrat de l’Education Nationale - de 5 ans - se termine bientôt et nous aurions bien aimé qu’elle continue ou qu’elle soit remplacée… Surtout écrivez-le !"
BM – Nous aurions voulu savoir : en plus d’être Directrices, vous faites aussi la classe ?
Ecoles – "Oui, tous les jours. En fait, c’est plutôt l’inverse : nous faisons une classe et, en plus, nous avons souhaité nous charger de la Direction de nos Ecoles. (Seules les Ecoles où il y a plus de 10 classes ont un Directeur qui n’enseigne pas.)"
BM – Cela doit représenter pas mal de travail ! Combien d’heures faites-vous ?
Ecoles – "Nous faisons 39 heures par semaine, 26 heures en présence des enfants, le reste en travail de préparation ou de réunions."
Ecoles PB – "Pour moi, à cela s’ajoutent 2 heures par soir pour tout ce qui est travail de Direction."
BM – Un jour, en conversant avec elle, une Directrice d’Ecole primaire m’a dit que sa seule vraie vocation était « de faire acquérir aux enfants l’esprit critique » ; j’ai trouvé cela magnifique. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Ecoles – "Nous sommes tout à fait d’accord : nous sommes là pour « ouvrir les esprits » des élèves, qu’ils ou elles se posent le plus possibles d’interrogations. C’est vrai que nous avons plus ou moins d’influence, mais nous devons poser des questions ouvertes qui les fassent réfléchir."
BM – A ce propos, ne pensez-vous pas que le terme d’« éducation nationale » est mal choisi ? Normalement, on devrait dire « instruction publique »… Non ?
Ecoles – "Absolument, ce sont d’abord les parents qui donnent l’éducation ; nous aussi, pour ce qui concerne les rapports humains : les valeurs de partage, d’équité, de respect, de tolérance, par le fait que l’on vit ensemble. Mais, nous sommes là d’abord pour instruire : c’est souvent une grave confusion."
BM – On apprend la langue anglaise déjà en Maternelle, parait-il ?
Ecoles PK – "Depuis longtemps, mais seulement par le chant, car pour enseigner une langue, il faut être habilité."
Ecoles PB – "A partir de la CE1, on en fait 1 heure ou 1 heure 30 par semaine, mais toujours avec une personne habilitée."
BM – Je vous remercie d’avoir bien voulu nous répondre. Nous sentons votre joie de vivre ce que vous vivez. J’espère que vous avez le temps de lire le Bulletin Municipal de PUSSAY ?
Ecoles – "A vrai dire, pas souvent, à cause du manque de temps, mais nous allons faire un effort !"