Le chantier jeunes « BRISFER » à Pussay
« Il faut le faire pour le croire !! »

Comme annoncé dans l'Écho de PUSSAY n°47, quinze filles et garçons de notre village et des alentours, âgés de 16 à 25 ans, se sont retrouvés le lundi 22 février dernier sous l'égide du SIREDOM autour de Grégory COURTAS et de quelques adjoints et conseillers municipaux ainsi que des 4 responsables d'encadrement afin d'inaugurer le dispositif de nettoyage et d'enlèvement des déchets sur les sites de Pussay, Chalou-Moulineux et Monnerville...
Ceci pendant 5 jours, du lundi au vendredi inclus.

En fin de parcours, le vendredi 26 février, nous avons pu interroger deux garçons et une fille qui nous ont raconté cette semaine de ramassage des déchets de la région.

BM – Bonjour. Nous nous sommes vus Lundi dernier au matin, dans la Salle du Conseil Municipal : c'était le premier jour de cette expérience. Aujourd'hui, nous sommes à la fin, est-ce que cela s'est passé comme vous le souhaitiez ?
D'abord pour les circonstances météorologiques ; quel temps avez-vous eu ?.

Brisfer – Pas terrible ; il a fait froid, humide et boueux !! Mais, ça va !
BM – Vous deviez ramasser les déchets, mais pas seulement sur Pussay ; vous avez été où, exactement ?
Brisfer – Pussay, bien sûr, Monnerville, la Gare et sous les ponts, Chalou-Moulineux, Grandville et Congerville-Thionville.
BM – Où avez-vous trouvé le plus d'ordures ?
Brisfer – C'est hier, en une journée, à Chalou et Monnerville, on en a récupéré 4 tonnes !!
BM – Quoi ? 4 tonnes.. ? c'est incroyable ! Mais combien avez-vous « récolté » en tout, depuis lundi ??
Brisfer – Entre 7 et 8 tonnes probablement. Ça fait réfléchir ! On se dit que même de faire tomber un papier dans la rue, c'est déjà le commencement des dégâts...
BM – Est-ce que vous pouvez nous dire, ce qu'il y avait de plus curieux dans ces tas d'ordures ?
Brisfer – Deux gazinières, beaucoup de pneus, notamment des pneus de tracteurs ou de camions et un peu de pneus de voitures, pas mal d'amiante que l'on ne pouvait pas ramasser, une croix de cimetière... et des cadavres d'animaux !
BM – Des cadavres d'animaux ? Vous pouvez nous dire lesquels ?
Brisfer – Des sangliers, des renards, des lapins... Il y avait aussi beaucoup de gravois !
BM – Vous pensez que contre tout ça, il faudrait faire quelque chose ? et quoi ?
Brisfer – Près de la Gare de Monnerville, il faudrait repérer les gens qui font ça, en photographiant le numéro d'immatriculation de la voiture ou de la camionnette et porter plainte. La SNCF pourrait aussi installer des caméras...
BM – C'est vrai. En attendant, êtes-vous satisfaits de cette aventure ? Avez-vous été satisfaits de votre encadrement ?
Brisfer – Oui, on a bénéficié d'un très bon encadrement : ce sont de bons animateurs !
BM – Conclusion d'une phrase ?
Brisfer – Une expérience comme ça : il faut la faire pour le croire !
BM – Merci les amis. Bonne route.