Un Nouveau commerce à Pussay : la « boucherie de l'Église »

Nous avons rencontré pour nos lecteurs, notre nouveau boucher de Pussay :
Monsieur Joao FONSECA, qui a ouvert les portes de son commerce le 1er octobre 2013, place de l’Orme, et nous lui avons posé quelques questions pour notre journal.


BM – Bonjour Monsieur. Nous sommes très heureux de vous accueillir à Pussay et nous croyons que c’est le cas pour beaucoup de nos concitoyens !
JF – Bonjour. Je connais Pussay depuis de longues années : c’est d’ailleurs la raison qui m’a fait choisir votre village.
BM – Vous exercez votre métier depuis longtemps ?
JF – J’ai déjà eu deux boutiques ; la première au Val-Saint-Germain, la deuxième à Dourdan. J’étais l’un des trois bouchers de Dourdan et pour des raisons familiales, j’ai décidé de m’installer ici. Je connais bien mon métier ! J’ai toujours eu à coeur de vendre de la viande, française évidemment de très bonne qualité tout en tirant les prix le plus possible pour satisfaire les clients. En boucherie, vous trouverez de la génisse ; quant aux volailles, elles viennent du Gers.
BM – Il semble en effet que vous désirez faire plus que de la boucherie ?
JF – Comme je l’ai annoncé sur les « prospectus » que j’ai fait distribuer dans toutes les boites à lettres de la région, je serai aussi charcutier, volailler - rôtisseur et traiteur
Je vendrai quelques bons fromages et des oeufs, le tout à des prix serrés. Vous trouverez chez moi des produits totalement différents de ceux qui sont offerts au public dans la grande distribution.
BM – Concernant les heures d’ouverture, vous tiendrez compte du fait qu’il y a beaucoup de personnes qui ont des horaires spéciaux ou qui rentrent tard ?
JF – Naturellement. J’ouvre en semaine de 7h00 à 13h00 et l’après-midi de 16h00 à 20h00.
Dès 7h00, lors de la mise en place du matin, mon magasin est ouvert et le soir pendant que j’emballe, les clients pourront encore entrer sans problème. Je vais essayer d’ouvrir un dimanche par mois et je verrai si cela vaut la peine d’être répété.
BM – En tout cas, nous vous souhaitons la bienvenue.
JF – Merci.