Entretien avec Bernard LAISNÉ, Responsable de la Bibliothèque municipale :

BM – Monsieur LAISNÉ, pouvez-vous me dire ce que vous avez commencé par faire en reprenant la Bibliothèque ?

Mr. LAISNE - "J’ai commencé par éliminer tous les livres et surtout toutes les revues et journaux qui n’intéressaient personne… et il y en avait beaucoup ! Nous n’avons pas besoin d’un stock, surtout s’il ne tourne pas, car nous sommes affiliés à la Bibliothèque de l’Essonne (BDE) qui a en catalogue plus d’un million de titres à notre disposition. Actuellement, nous avons à PUSSAY environ 8000 livres et 500 CD qui nous sont prêtés pour six mois, c’est amplement suffisant. Dans quelques semaines, la BDE viendra changer notre stock, et ainsi de suite. De plus, si quelqu’un souhaite un titre précis, nous pouvons l’obtenir en 48 heures ! Donc, pas de problème !"
BM - Je vois. Vous êtes un « bibliothécaire heureux » ! Vous n’avez donc pas besoin d’argent ?
Mr. L – "Ce que je voudrais, c’est informatiser la Bibliothèque pour mieux gérer les entrées et les sorties."
BM – Qu’avez-vous comme livres en stock, alors ?
Mr. L – "De tout : des romans, des policiers et de la science fiction, des livres techniques, de la documentation, des bouquins de sciences, dictionnaires et encyclopédies, des livres d’histoire, des biographies, des livres de géographie et de tourisme, que sais-je encore ?
Avant de vous rencontrer, j’ai compté : nous avons 4400 romans, 1915 livres de documentation, 920 «policiers», 360 bibliographies, 190 BD pour adultes, 260 livres lus et 40 livres «visio»...
Quant aux livres pour jeunes et pour enfants, il y en a tellement que j’ai renoncé à les compter...
D’ailleurs, un bon tiers de l’espace est réservé aux jeunes. Nous avons des CD aussi ; vous ne le savez peut-être pas, mais c’est grâce à mon épouse Annick LAISNÉ que cette bibliothèque municipale est la première à avoir des CD en prêt."
BM – Qui vient chercher des livres ici ? Mr. L – "D’abord les enfants et leurs parents, des personnes âgées et une personne qui fait la liaison avec la Maison de Retraite ; beaucoup de familles nombreuses, des jeunes familles et surtout beaucoup de nouveaux habitants que je ne connaissais pas.
Nous comptons actuellement environ 300 inscrits, ce qui est un bon chiffre ! Les enfants des écoles viennent régulièrement, tout au moins pour les petites classes. Dommage que les autres ne puissent venir ! Lire, c’est important pour un homme ou pour une femme !"
BM – Si vous aviez plusieurs conseils à donner aux lecteurs du Bulletin Municipal, que leur diriez-vous ? Mr. L – "D’abord que la bibliothèque est ouverte à tous, elle est gratuite ; il suffit de donner son identité et on peut ainsi emprunter 3 livres pendant 3 semaines, renouvelables.
Qu’il existe des « livres lus » : ce sont des cassettes enregistrées que l’on peut écouter en faisant autre chose, repasser ou coudre par exemple ; on l’arrête quand on veut et on peut à tous moments retrouver l’endroit où on l’a laissée… et il y a aussi des livres à large vision, avec des grosses lettres pour ceux qui ont du mal à lire. J’en profite pour remercier sincèrement ceux qui nous font des dons et, en particulier la Direction de la Maison Japell qui vient de nous apporter de nombreux livres de très haute qualité et, bien entendu, tous très bien pelliculés !"
BM – Merci Monsieur LAISNÉ pour votre accueil et à bientôt.