Amicale des combattants et anciens prisonniers de Guerre

Nous recevons aujourd'hui Messieurs Bernard BOURDEAU, Edmond GAUTHIER et Gabriel GILLOT qui représentent ensemble le « Groupement Amical des Combattants et Anciens Prisonniers de Guerre de Pussay et Grandville-Gaudreville ».

BM – Bonjour Messieurs. Vous représentez un Groupement Amical connu de tous nos concitoyens. Pouvez-vous nous donner vos titres en tant que responsables d'une de nos dernières associations d'Anciens Combattants.
AC – Monsieur BOURDEAU en est le Président depuis 20 ans, il a succédé à Monsieur Roger GUILLOT ; Monsieur GILLOT en est le Secrétaire et le Trésorier. Quant à Monsieur GAUTHIER, il est notre porte-drapeau, il a succédé à Monsieur Maurice GIRARD. Il a même été tambour à Gommerville !
BM – Maintenant que nous avons fait plus amplement connaissance, pouvez-vous nous dire à quelle date a été fondée cette Amicale ?
AC – Malheureusement, pas exactement... les archives ayant disparu depuis plusieurs années. Nous pensons que l'Amicale est née après la Grande Guerre, peu après l'Armistice de 1918. Évidemment elle a regroupé tous les combattants et prisonniers des deux guerres !
BM – Nous vous avons vus présents, à chaque commémoration. A part les cérémonies du souvenir du 11 novembre et du 8 mai, aviez-vous d'autres activités ?
AC – Bien sûr, tous les ans, nous avions notre repas. Au début ça a commencé par un goûter, puis c'est devenu un repas « dominical », parce que ça avait lieu un dimanche. On a aussi fondé une « AMICALE TOURISTIQUE DE PUSSAY-GRANDVILLE » qui a très bien fonctionnée.
Nous avons la liste des voyages en autocar que nous avons organisé pour tous ceux qui voulaient se joindre à nous (mais tout le monde payait sa part !). Regardez, on a fait pratiquement toute la France et au-delà : le Mont Saint-Michel en avril 1982, le Luxembourg en mai 83, Rocamadour, l'Alsace, l'Auvergne, les Marais poitevins, Bruges, Jersay, la Suisse en 96, le Tyrol en 2006 !!
BM – Bref, vous avez voyagé ! Mais, si nous avons bien compris, aujourd'hui, vous venez en Mairie pour aborder un sujet plus triste. Il semble que vous avez décidé de dissoudre votre association ?
AC – Oui, faute de « combattants », si nous pouvons utiliser cette expression. Et pour donner de l'importance à cet événement, nous avons envisagé, avec Monsieur le Maire, de remettre officiellement notre drapeau à la Commune de Pussay. Quant au reliquat d'argent de notre Trésorerie, nous en faisons don, en commun accord, à l'Association des Pompiers de Pussay. Ces remises seront faites le dimanche 10 janvier 2016 au Centre de Secours des Pompiers, à 11h30.
BM – Voilà un beau programme pour clore l'existence de votre Amicale. Nous espérons que tous les habitants sauront garder précieusement le devoir de mémoire qui doit rester le trésor de tous les citoyens. Nous pensons que votre Association restera toujours présente dans le coeur des Pussayens et que nous saurons continuer votre oeuvre.
Soyez remerciés Messieurs.