« Redorer son blason » à PUSSAY :
L'ère des Seigneurs

« Redorer son blason » se dit d'un gentilhomme qui retrouve sa fortune en épousant une riche roturière. Ceci peut s'appliquer aussi pour un seigneur qui veut agrandir son domaine en épousant une dame qui en possède quelques autres...

Il s'agit, dans tous les cas de résoudre un problème : comment faire fortune, si ce n'est en épousant la fille qui en possède une, comment agrandir son domaine d'exploitation, si ce n'est par un « beau mariage » ?
Nous avons déjà abordé cette réalité lorsque nous avons raconté l'histoire de Vincent BURET, fermier du four banal (voir) , dont la petite-fille épousa un descendant des premiers manufacturiers en chausson de Pussay.
Nous verrons que les différentes familles des manufacturiers de bas, chaussons et chaussures installées à Pussay depuis 1760 environ, ont reproduit plusieurs fois cette façon d'opérer (usage qui n'a rien d'exceptionnel, surtout dans la bourgeoisie des XVIII et XIXèmes siècles) et que par ces alliances on peut affirmer que toutes les familles de grands industriels de notre village n'en faisaient en réalité qu'une seule.
Cela s'applique d'abord aux seigneurs de Pussay, ceux de la féodalité. Dans cette énigme, c'est seulement à ceux-ci que nous allons nous intéresser.

Et nous commencerons par une révélation : contrairement à l'idée reçue, les premiers seigneurs de Pussay ne sont pas les LANGUEDOUE.

Le Morhier
de Richebourg
d'Oysonville
d'Allonville
d'Escrones
de Languedoue
(ancien)
de Languedoue
(Beauce)
de Villeneuve
de Languedoue

C'est seulement en 1458, lorsque Guillaume de LANGUEDOUE Seigneur de Villeneuve-Languedoue, Epincy, Moutiers, Beaubigny & Chavannes, épouse Michelle de RICHEBOURG qu'il le devient.
(Il est le fils aîné de Renaud de LANGUEDOUE, Chevalier, Seigneur de Villeneuve-Languedoue & d'Oisonville, Gouverneur de Dourdan & de Gallardon comme son père Jean de LANGUEDOUE, 3ème du nom, fils de Jean de LANGUEDOUE, 2ème du nom, Seigneur de Villeneuve-Languedoue & d'Oisonville, lui_même fils de Jean de LANGUEDOUE, 1er du nom.
Nous sommes alors en 1200, sous le règne du Roi PHILIPPE II, dit PHILIPPE AUGUSTE, septième roi de la dynastie dite des Capétiens directs.
Les ancêtres de Guillaume de LANGUEDOUE étaient tous Chevaliers et Seigneurs.

C'est en effet, sa femme Michelle de RICHEBOURG qui est dite « Dame de Pussay en Beauce ». C'est cette femme qui a le titre.
La Dame de Pussay en Beauce, née de RICHEBOURG est la fille de Jean de RICHEBOURG.
Ce Jean de RICHEBOURG est « dit seigneur d'Orval et seigneur d'OUZOUER-LE-MARCHÉ ».
Celui-ci, n'est même pas lui-même seigneur de Pussay. Il le devient en épousant Marguerite d'ESCROSNES car elle est « dame d'Oysonville et de Pussay ». C'est donc elle qui possédait le titre. Mais cela ne s'arrête pas là ! Cette Marguerite « devient dame d'Oysonville et de Pussay à la mort de ses frères ».

« Adam et Pierre d'ESCROSNES estans décédés sans enfans, Marguerite leur sœur leur succède comme dame d'Oysonville » (et de Pussay).
C'est donc bien par (au moins) deux mariages successifs : celui de Jean de RICHEBOURG, puis celui de Guillaume de LANGUEDOUE, que la seigneurie de Pussay est passée aux mains des LANGUEDOUE.

Les parents de Marguerite d'ESCROSNES sont Adam d'ESCROSNES (mort en 1409) et Agnès Le MORHIER.
L'un et l'autre sont enterrés dans l'église d'Oysonville où l'on peut encore voir leur tombe.
(Ecrosnes et Villiers-le-Morhier sont deux villages situés aujourd'hui dans l'Eure-et-Loir, ainsi que Oysonville).

Photo ci-contre : dalle funéraire d'Adam d'Escrones et sa femme Agnès Le Morhier (1409)

Généalogie :
Adam d'Ecrosnes
(+ 31-03-1409)
  et Agnès Le Morhier
(tombeau du couple
à l'église d'Oysonville)
 
Adam d'Ecrosnes
(sans descendance)
  Marguerite d'Ecrosnes
dame d'Oysonville
et de Pussay
  Pierre d'Ecrosnes
(sans descendance)
 
    a épousé      
    Jean de
Richebourg d'orval

(1370)
     
Bertranne de Richebourg
Dame d'Oysonville
  et Michelle de Richebourg
Dame de Pussay en Beauce
 
mariée avec     mariée avec  
Charles d'Allonville
(1405-1479)
    Guillaume de Languedoue
(1450)
Seigneur de
Villeneuve-Languedoue,
Epincy, Moutiers,
Beaubigny & Chavannes
 
Guillaume de
Villeneuve-Languedoue

Seigneur de Pussay
  marié avec Yolande
de Sabrevois
 
Claude de Languedoue
Seigneur de Pussay &
de Berchères en Brie
  Nicolas de Languedoue
Seigneur du Clos &
de Bourgonné
  Florentine de Languedoue
(morte née)
 
qui a épousé   qui a épousé      
Charlotte de Chatillon   Marie de Longueau      
De l'alliance de Claude de Languedoue et Charlotte de Chatillon vinrent 9 enfants,
dont François de Languedoue, qui repose en l'église de PUSSAY.
François
de Languedoue

Seigneur de Pussay
Chevalier de l'Ordre du Roi
  marié avec Louise
de Rivaulde
Dame de Pussay
 
De l'alliance de François de Languedoue et Louise de Rivaulde vinrent 9 enfants, dont Jean de Languedoue.
Jean
de Languedoue

Seigneur de Pussay
  marié avec Louise
du Coudrier de Houville
 
De l'alliance de Jean de Languedoue et Louise de Coudrier de Houville vinrent 5 enfants :
Jean-Baptiste-Gaston, Capitaine au Régiment de Havart, tué au service du Roi,
Louis, Capitaine au régiment de Meigneux, tué au service du Roi, François de Languedoue,
Françoise, morte sans alliance à Paris en 1613, et Louise, Religieuse.

François
de Languedoue

Seigneur de Pussay
de Rivaulde & de Bausy
  marié avec Hélène
de Compans-Becquet
 

François de LANGUEDOUE, fut le dernier de LANGUEDOUE à être Seigneur de PUSSAY; sa descendance :
Charlotte
de Languedoue-Rivaulde

Dame de Pussay
  Louise Françoise
de Languedoue-Rivaulde
  Hélène Lucrèce
de Languedoue-Rivaulde
 
qui a épousé   qui a épousé   qui a épousé  
René François d'Archambault
Grand bailli de
Châtillon-sur-Indre
  Antoine de Vendeuil
Seigneur de Courbevoie
et de Montdidier
  Richard de Gaya
Major et Commandant
de la Ville et du
Château de Compiègne
 

C'est entre ses trois filles : Charlotte, Louise et Hélène Lucrèce, que leur père François de LANGUEDOUE procédera au partage de ses biens et du château en 1703.
Charlotte de LANGUEDOUE épousa René François d'ARCHAMBAULT. Ses fils et petit-fils Jacques François d'ARCHAMBAULT et Jacques François d'ARCHAMBAULT de LANGUEDOUE furent Seigneurs de PUSSAY. (voir)

Historique :
Un certain Jean de CORBEIL est cité comme « Seigneur de Pussay en 1208 », dans un ouvrage. (Source : livre de Jacques-Amédée Le PAIRE « Histoire de la ville de Corbeil »)
Le fief de Pussay reviendra, plus tard, à Perronnelle de CORBEIL, l’une des descendantes de Jean de CORBEIL et de Jeanne de DURAS.
Perronnelle, par ailleurs dame de BLANCHEFOUASSE, près de Corbeil, et de MARCILLY-EN-CORBEIL, épousera Renaud d’ESCRONES. Leur fils Adam d’ESCRONES succèdera à son père vers 1367, comme Seigneur d’Oysonville et de Pussay.

Du mariage de Adam d’Escrones et de Agnès Le Morhier vinrent trois enfants :
  • Adam IIème du nom succèda à son père comme seigneur d’Oysonville, de Pussay et d’Esclimont en partie, il n'eut pas de descendance
  • Jehanne, qui décéda aussi sans descendance
  • Marguerite d’Escrones qui hérita donc des dommaines et titres de ses frère et sœur.

  • Du mariage de Jean de Richebourg et de Marguerite d’Escrones vinrent deux filles :
  • Bertrade, ou Bertranne, dame d’Oysonville et d’Esclimont en partie, qui épousa Charles d’Allonville
  • Michelle, dame de Pussay, qui épousa Guillaume de Languedoue

  • Du mariage de Guillaume de LANGUEDOUE et de Michelle de RICHEBOURG vint :
    Guillaume de LANGUEDOUE, 2ème du Nom, Chevalier, Seigneur de « Villeneuve-Languedoue » & de Pussay, Il eut pour descendance 3 enfants de son mariage avec Yolande de SABREVOIS :
  • Claude, Chevalier, Seigneur de Pussay & de Berchères en Brie
  • Nicolas, Seigneur du Clos & de Bourgonné, près de Montfort-l'Amaury
  • Florentine, morte née.

  • Claude de LANGUEDOUE, Chevalier, Seigneur de Pussay & de Berchères en Brie, il épousa, le 3 octobre 1508, Charlotte de CHATILLON (de l'illustre Maison de Châtillon-sur-Marne, alliée directement à la Maison Royale de France, & à toutes les autres Souveraines de l'Europe), fille d'Antoine de CHATILLON, Seigneur de Marigny, « Prévôt de Château-Thierry, » & de Marguerite de THUILLERES de CHATEAU-RENAUD.
    De cette alliance vinrent :
  • Jean, Chevalier, Seigneur de Pussay, qualifié Gentilhomme de la Chambre du Roi, & Gouverneur de Dourdan & de Gallardon,
  • Antoine, Chevalier & Co-Seigneur de Pussay,
  • Louis, Chevalier, mort au Hâvre-de-Grâce en 1561, des ses blessures,
  • François, Chevalier, Seigneur de Pussay, Chevalier de l'Ordre du Roi (Ordre de Saint-Michel),
  • Claude, auteur de la branche des Seigneurs d'Ouarville
  • Jeanne, femme de Gabriel des Prez, Seigneur de la Queue & de la Salle, près de Mantes,
  • Charlotte, mariée à Emery de La CHABRIENNE, Seigneur de Neuville,
  • Claudine, mariée à René des PREZ puis à Jean de RIMBERT, Seigneur de la Chapelle-d'Aunainville,
  • Marguerite, mariée à Guillaume de MEAUCE.

  • François de LANGUEDOUE, Chevalier, Seigneur de Pussay, Chevalier de l'Ordre du Roi. Il mourut le 18 septembre 1595 [1596], & fut enterré dans le chœur de l'Eglise de Pussay, où l'on voit son épitaphe. François épousa:
  • le 21 octobre 1566, Marie PICOT, fille de Louis, Chevalier de l'Ordre du Roi, Baron de Dampierre & Seigneur de Pommeuse, dont il n'eut pas de descendance,
  • le 1er juin 1580, Louise de RIVAUDE, morte le 4 mai 1610, fille de Guillaume, « Seigneur de Rivaude, au pays de Sologne ». Leurs enfants furent :
  • Louis, mort sans alliance avant 1644,
  • Jean, Chevalier, Seigneur de Pussay,
  • Françoise, mariée le 2 avril 1606, à Etienne de La VALADE, Seigneur de Hanches, près d'Epernon,
  • Elisabeth, mariée à Antoine des BRAVARDS d'EYSSAT, Seigneur des Fermes, près de Riom,
  • Charlotte, mariée à Jean de SAULNIER, Seigneur du Plux, dans la Châtellenie de Chantelle, pays du Bourbonnois,
  • Jeanne, femme de N. des PREZ, Seigneur de la Queue & de la Folle, près de Montfort-l'Amaury,



  • Pierre tombale de François de Languedoue
    et Louise de Rivaulde

    Détail de la pierre tombale
    de François de Languedoue et Louise de Rivaulde
    Jean de LANGUEDOUE, Chevalier, Seigneur de Pussay, fut d'abord Officier des Chevaux-Légers de la Compagnie du Marquis de BUSSY puis Capitaine des Carabins sous le Duc d'EPERNON.
    Il a épousé, le 13 avril 1613, Louise du COUDRIER, fille de Gilles, Seigneur de Houville & de la Briche, & de Françoise de BAUDOUIN ; celle-ci fille de Michel de BAUDOUIN, Gouverneur de Dreux, & de Charlotte des AUTELS de La ROCHE COURBON. De ce mariage vinrent :
  • Jean-Baptiste-Gaston, Capitaine au Régiment de Havart, tué au service du Roi,
  • Louis, Capitaine au régiment de Meigneux, tué au service du Roi,
  • François de LANGUEDOUE
  • Françoise, morte sans alliance à Paris en 1613,
  • Louise, Religieuse au Val-de-Grâce à Paris,
  • N., Religieuse au Val-de-Grâce à Paris,
  • Charlotte, mariée à Henri de BRICONNET, Seigneur de Lessay, demeurant dans la Paroisse de Garancières. Elle mourut sans laisser de postérité.

  • François de LANGUEDOUE, Seigneur de Pussay, Seigneur de Rivaude & de Bausy, Lieutenant-Colonel du Régiment du Prince de Condé. Il épousa :
    - le 18 juillet 1660, Marie Le ROUX, fille d'Etienne, Seigneur de Marmontagne & de Chateaupers, dans le pays Rochelois, & de Marguerite VAILLANT de CHAMPVALLIN. Morte sans enfant.
    - le 25 juillet 1666, Hélène de COMPANS-BECQUET, fille de Louis, Seigneur de Brichanteau, et de feue Jacqueline-Angélique de HAVART de SENANTES.
    Ils eurent 3 enfants, de sexe féminin dont la postérité subsiste dans Ambroise-Compiègne de Gaya, Officier d'Artillerie, & dans la famille d'Archambault.
  • Charlotte mariée avec René François d'ARCHAMBAULT (voir) , chevalier, nommé par Louis XIV grand bailli d'épée de CHATILLON sur INDRE,
  • Louise mariée avec Antoine de VENDEUIL (voir) , chevalier seigneur d'ESTELFAY, écuyer ordinaire du Roy,
  • Hélène Lucrèce mariée avec Richard de GAYA (voir) , chevalier major et commandant des ville et château de COMPIÈGNE.
  • C'est entre-elles que leur père François de LANGUEDOUE procédera au partage de ses biens et du Château de PUSSAY (voir) , le 5 mai 1703.

    Sources : Dictionnaire de la Noblesse Par François-Alexandre Aubert de La Chesnaye des Bois