Hôtel de Ville de PUSSAY - 1859 – 2009 à propos du cent cinquantenaire de notre Mairie

L'énigme :
Le 14 Juillet 2009, Le Village a fêté le 150ème anniversaire de sa Mairie.
Mais d’où vient donc ce bâtiment qui sert encore d’Hôtel de Ville, de Maison commune ? Qu’y avait-il avant ?

La première grande manufacture de PUSSAY :
Notre actuelle Mairie est liée par les familles d’entrepreneurs et manufacturiers qui se sont installées un jour à PUSSAY. Voyons cela de plus près.
La première grande fabrique de bas et de gants de laine de PUSSAY n’est pas celle de la famille BRINON (voir) , mais celle d’un descendant par alliance de Louis BERTRAND, déjà manufacturier vers 1735, dont la famille était originaire de GOMMERVILLE.
« Aussi loin que peuvent remonter nos souvenirs de famille, c’est vers l’année 1735 que Louis BERTRAND, notre trisaïeul exerçait à PUSSAY la profession de fabricant de bas et gants de laine.
A cette époque, toute la fabrication se réduisait à faire carder à la main, filer et tricoter la laine, par les femmes du pays. »

Cette déclaration est signée de Charles Alexandre, Paul Amable et Louis Charles DUJONCQUOY, descendants de ce Louis BERTRAND, précurseur de cette première manufacture locale.
Vers 1766, en effet, un certain Pierre-Paul DUJONCQUOY, qu’on disait «marchand bonnetier» décida de devenir «faiseur de bas». D’une famille d’AUNEAU (Eure-et-Loir) il vient donc s’établir à PUSSAY puisque c’est ici que l’on fabrique des bas de laine, et depuis longtemps.
Lorsqu’il se marie avec la petite-fille de Louis BERTRAND, Pierre-Paul DUJONCQUOY (voir) devient Directeur de cette manufacture qui fabrique maintenant des chaussons pour sabots et qui est alors la plus grande usine de PUSSAY.
La manufacture DUJONCQUOY grandit et devient énorme pour l’époque puisque l’on dit qu’elle employait jusqu’à 400 ouvriers.
Le bâtiment où se trouvait la première manufacture de laine et de bas DUJONCQUOY est encore debout : il s’agit du long immeuble qui abrite aujourd’hui la Bibliothèque municipale, le Musée Auchère, la Salle des Associations (ces deux derniers lieux situés au 1er étage) et comprend aussi le bâtiment qui se trouve dans la continuité, rue du Jeu de Paume.

Le premier Maire et ses 26 enfants :
C’est en 1793 que Pierre-Paul DUJONCQUOY devient le premier Maire de PUSSAY.
Il est aussi le marguillier de la paroisse en 1790, c'est-à-dire le gérant des biens de l’église (ce qu’on a appelé aussi «le conseil de fabrique ou la fabrique de l’église»).
Pour la petite histoire, il faut savoir que Pierre-Paul DUJONCQUOY eut entre 20 et 26 enfants avec la même épouse… le nombre est différent selon les généalogistes.
Tout ceci pour répondre précisément à notre question : du temps des DUJONCQUOY, donc au 18ème siècle, l’emplacement de l’actuelle Mairie et de l’actuelle Salle des Fêtes est vide : c’est la Place du Jeu de Paume, dont nous parlerons bientôt, dans un prochain Bulletin.
La Maison commune : première Mairie à Pussay
C’est vers 1849 que la première mairie, appelée alors maison commune est aménagée avec l’ancienne école des garçons, dans l'actuelle Impasse des Tilleuls, appelée alors Petite Rue de la Mairie.
En 1905 le conseil municipal reconnaissant que l’école maternelle est de la plus grande utilité pour la population de Pussay, demande l’autorisation d’utiliser l’ancienne école des garçons (et ancienne Mairie) pour en faire l’école maternelle. L’autorisation est accordée en août et les travaux terminés en novembre.
Après l’école maternelle, la maison abrita ensuite la bibliothèque municipale qui fut échangée en 1992 par l’évêché, moyennant une contribution financière, contre l’actuelle bibliothèque.
Elle est devenue aujourd’hui la salle paroissiale Saint-Rémy.
La maison de Monsieur JACQUEMET, marchand et faiseur de bas :
Un peu plus tard, M. JACQUEMET, marchand de bas à ÉTAMPES, devenu le gendre du fils de Pierre-Paul DUJONCQUOY, fera construire sa propre demeure, en plein milieu de la place du Jeu de Paume... et en 1859 ce bâtiment devient la première et l’actuelle Mairie de PUSSAY.
1859, 2009… Voici pourquoi nous fêtons cette année 2009 le 150ème anniversaire de la Mairie !
Beaucoup plus tard, l’une des arrière-petites-filles de Pierre-Paul DUJONCQUOY épousera un certain Adolphe BRINON…

BERTRAND, DUJONCQUOY, BRINON, trois noms pour une même production.
Mais ceci est une autre histoire…
Mairie de Pussay
(ex-maison de Monsieur Jacquemet)
Mairie de Pussay
vu de la Place du Jeu de Paume
Mairie de Pussay
vu de la rue de la Mairie (ex-rue de la Brèche) (voir)
La Maison commune
devenue ensuite école maternelle
L'école maternelle
Petite Rue de la Mairie
La manufacture DUJONCQUOY
rue du Jeu de Paume
Mme Louise Hyacinthe DUJONCQUOY
(1811 - 1888)