D'ARCHAMBAULT DE BEAUNE : Orléanais et Touraine.

Seigneurs de Languedoue, de Pussay, de la Petite-Barre de Guibert, de Beaune et autres lieux.

Trois membres de la famille d'ARCHAMBAULT furent en effet Seigneurs de PUSSAY (voir) .

(Sources : Le Nobiliaire Universel)
La famille D'ARCHAMBAULT DE BEAUNE, dont on trouve la trace dès le XIVème siècle, appartient à la noblesse d'épée et de robe, et la plupart de ses membres ont été attachés au service des Rois de France.
En 1755, Jacques-François d'Archambault de Languedoue
(1), sous-brigadier des Mousquetaires noirs (2) du Roi, fit ses preuves de noblesse devant le juge d'armes de France, à l'effet d'être admis à l'Ecole militaire.
« L'original de ses preuves existe à la biliothèque impériale de Paris, et il a servi à établir la filiation, par conséquence prouvée sur titres originaux. » (Le Nobiliaire Universel)

C'est René-François D'ARCHAMBAULT, chevalier, capitaine de cavalerie au régiment du Roi, puis Grand bailli de Châtillon-sur-Indre, qui devint le premier D'ARCHAMBAULT Seigneur de PUSSAY par son mariage.
Il épousa le 25 mai 1692 Charlotte DE LANGUEDOUE-RIVAULDE, fille de François de LANGUEDOUE (voir) , Seigneur de Pussay, Seigneur de Rivaude & de Bausy, Lieutenant-Colonel du Régiment du Prince de Condé et de Hélène de COMPANS-BECQUET, fille de Louis, Seigneur de Brichanteau, et de feue Jacqueline-Angélique de HAVART de SENANTES.
Ses fils Jacques-François D'ARCHAMBAULT DE LANGUEDOUE et petit-fils Jacques-François D'ARCHAMBAULT DE LANGUEDOUE (2ème du nom), portèrent également le titre.

Premier degré
Jean D'ARCHAMBAULT, dit Montlimart, valet de chambre du Duc de Montpensier, en 1596, laissa d'une alliance inconnue deux enfants :
  • Jean D'ARCHAMBAULT, qui suit,
  • Marie-Madeleine D'ARCHAMBAULT, mariée à Philippe PIOCHE, secrétaire du Roi.

  • Deuxième degré
    Jean D'ARCHAMBAULT, 2ème du nom, écuyer, maître d'hotel du Roi, reçut en 1643 des lettres d'anoblissements, il eut de Denise CHESSART, sa femme cinq enfants :
  • Jean-François D'ARCHAMBAULT, qui suit,
  • Marie-Esther D'ARCHAMBAULT, mariée à Jacques CHASPOUX, écuyer, Seigneur de la Vardière,
  • Claire D'ARCHAMBAULT, mariée à Pierre POUSSEPIN, Seigneur de Belair,
  • Madeleine D'ARCHAMBAULT, mariée à Rémy CHASSERRAS,
  • Marie D'ARCHAMBAULT, mariée à Nicolas DE ROCHER, secrétaire du roi.

  • Troisième degré
    Jean-François D'ARCHAMBAULT, écuyer, fut capitaine au régiment de Vaubecouse en 1645, puis maître d'hotel, gentilhomme ordinaire du Roi, et Grand bailli de Châtillon-sur-Indre.
    Il épousa, par contrat, le 3 juillet 1646 Louise de COMPANS-BECQUET et eurent trois enfants :
  • René-François D'ARCHAMBAULT, qui suit,
  • François-Michel D'ARCHAMBAULT, auteur de la branche des ARCHAMBAULT DE BEAUME,
  • Hélène-Angélique D'ARCHAMBAULT, mariée, le 17 Janvier 1685, avec Alexandre DE SAINT-PHALE, Marquis, Seigneur de Villefranche & de Coulanges.

  • Quatrième degré
    René-François D'ARCHAMBAULT, chevalier, fut d'abord capitaine de cavalerie au régiment du Roi, puis Grand bailli de Châtillon-sur-Indre.
    Il épousa le 25 mai 1692 Charlotte DE LANGUEDOUE-RIVAULDE, fille de François de LANGUEDOUE, Seigneur de Pussay, Seigneur de Rivaude & de Bausy, Lieutenant-Colonel du Régiment du Prince de Condé et de Hélène de COMPANS-BECQUET, fille de Louis, Seigneur de Brichanteau, et de feue Jacqueline-Angélique de HAVART de SENANTES.
    De ce mariage est né le fils qui suit :
    Cinqième degré
    Jacques-François D'ARCHAMBAULT, chevalier, Seigneur de Pussay (en partie), né le 2 août 1696, baptisé le 5 dudit mois en l'église paroissiale de Saint-Vincent de Pussay, il fut, également Grand bailli de Châtillon-sur-Indre.
    Il habitait Chartres et épousa Anne-Catherine DE VAUVRIER, fille de Jacques DE VAUVRIER, Seigneur de PRE-SAINT-EVROL et de Anne-Catherine TROUSSARD.
    De cette union vint entre autres enfants :
    Sixième degré
    Jacques-François D'ARCHAMBAULT DE LANGUEDOUE, chevalier, Seigneur de Pussay, la Petite-Barre, Guibert et autres lieux, né le 13 février 1725, baptisé le 16 dudit mois en l'église paroissiale de Saint-Martin de Pean, il fut, également Grand bailli de Châtillon-sur-Indre, puis mousquetaire du Roi.
    Il habitait le château du Pré-Saint-Evrol et épousa Marguerite-Juliette DE TREMAULT D'ESPOIR, fille de Jacques DE TREMAULT, Seigneur d'ESPOIR et autres lieux et de Marie-Thérèse D'AGEN-D'OULINS.
    De cette union vint entre autres enfants :
    Septième degré
    Jacques-François D'ARCHAMBAULT DE LANGUEDOUE, chevalier, né et ondoyé le 17 novembre 1746 en la paroisse de Mignières.
    Il fit ses preuves en 1755, devant le juge d'armes de France pour être agréé par le Roi et admis au nombre des gentilhommes que Sa Majesté faisait élever à l'école royale militaire.
    On ignore si cette brance subsiste encore.
    BRANCHE CADETTE : Quatrième degré
    François-Michel ARCHAMBAULT DE BEAUME, deuxième fils de Jean-François D'ARCHAMBAULT et de Louise de COMPANS-BECQUET.
    Né en 1685, inspecteur des fermes du Roi, il épousa Anne ARCHAMBAULT DE LA CHEVROLLIERE, dont il eu deux enfants :
  • Antoine ARCHAMBAULT DE BEAUME, marié à Marie-Anne DE LA CORDAIZE, dont il eut trois filles,
  • Joseph ARCHAMBAULT DE BEAUME, qui a continué la descendance...

  • (1) retour Mémoire pour Mre Jacques-François de Languedoue d'Archambault, seigneur de Pussay... sous-brigadier des Mousquetaires Noirs, intimé, contre Mre Jacques-Pierre de La Tanne, lieutenant au régiment des Gardes-Suisses, et dame Marie-Josephe-Etiennette de La Tanne, veuve du sieur Jacques ...
    Rédacteur : Doulcet (fils)
    Éditeur de l'imprimerie de C.-E. Chenault, 1764
    (1) retour Le corps des mousquetaires de la maison militaire du roi de France est créé en 1622 lorsque Louis XIII dote de mousquets, arme plus puissante que l'arquebuse, une compagnie de chevau-légers de la Garde, créée par Henri IV.
    De 1622 à 1629, les mousquetaires dépendent du capitaine-lieutenant des chevau-légers. Le premier occupant du poste en 1622 est Jean de Bérard de Montalet. En 1634, le roi le fait capitaine-lieutenant de la compagnie des mousquetaires, le titre de capitaine revenant à Louis XIII. Le commandement effectif est assuré par Jean-Armand du Peyrer, comte de Tréville. Ce corps est nommé d'abord Compagnie de Mousquetons du Roi, puis des Mousquetaires du Roi.
    Les mousquetaires sont recrutés uniquement parmi les gentilshommes ayant déjà servi dans la Garde. L'accès aux mousquetaires, corps d'élite et de parade, proche du roi, représente une promotion. En quittant ses rangs, on est nommé enseigne ou lieutenant dans les Gardes ou officier dans les régiments.
    La Caserne des Mousquetaires Noirs est une ancienne caserne située au 26 rue de Charenton, dans l'actuel Hôpital des Quinze-Vingts, dans le 12ème arrondissement de Paris. Elle accueillait la 2ème compagnie de mousquetaires dont le surnom provenait de la robe de leurs chevaux afin de les distinguer avec la première compagnie (mousquetaires gris).