Développement Durable :
Carte de déchetterie SIDEROM :
Les cartes de déchetterie qui vous permettent d'accéder aux dépôts de SACLAS ou d'ETAMPES peuvent être retirées en Mairie.
Ces cartes peuvent être conservées par les administrés.
Toutefois, ces cartes restent la propriété de la commune et devront être restituées à la Mairie en cas de déménagement hors de la commune.
Environnement en péril :
Le ministère de l'Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement a choisi le mois de juillet puis le mois d'août 2011 pour autoriser les camions de 44 tonnes sur nos routes.
Disparue la volonté du Grenelle de réduire la part de la route (82 %) dans le transport de fret ! Les 12 % transportés annuellement par voie ferrée vont encore diminuer. Pauvre environnement !
En revanche, le Parlement Européen a autorisé les Etats membres à taxer les poids lourds, mais cette nouvelle taxe est facultative. Tous les camions de plus de 3,5 tonnes sont concernés pour un surcoût de 3 à 4 centimes d'euro par kilomètre. Elle ne verra le jour en France qu'en 2013. D'ici là…
Plateformes d’apport volontaire écologiques :
Le SIREDOM, Agence sud-francilienne de valorisation des déchets, a installé trois plateformes d’apport volontaire de tri dans votre commune.
Vous pouvez venir y déposer vos bouteilles et pots en verre mais aussi vos déchets recyclables tels que les bouteilles plastiques, les emballages en acier et aluminium, en carton, les briques alimentaires et les papiers.
Ces trois plateformes, composées de bornes d’apport volontaire semi-enterrées, sont équipées d’une signalétique claire rappelant les consignes de tri, d’un éclairage nocturne par détection de présence et d’un point d’hygiène.
Elles sont situées :
  • Rue de la Brèche
  • Rue du Parc
  • Rue de Granville
  • En déposant vos déchets dans les bornes des plateformes, vous réalisez un geste à la fois écologique et économique pour votre commune.
    En effet, le tri en apport volontaire est de meilleure qualité et favorise le recyclage. Il permet également de limiter les tournées de collecte en porte à porte plus coûteuses et générant plus de nuisances…
    Containeurs à verre :
    L'apport volontaire aux bornes à verre est un geste éco-citoyen qui est maintenant devenu une pratique intégrée à notre quotidien.
    C'est pour cette raison que la commune met à disposition des containeurs pour satisfaire le recyclage du verre. A cet effet, vous pouvez les trouver :
  • rue de Montbergeon (à côté de la station d'épuration),
  • rue du Parc (face à la Maison de Retraite « Le Centenaire »),
  • rue de la Brèche (face à l'école F. Joliot –Curie).

  • Nous avons dû déplacer la borne qui se trouvait sur la place du Carouge pour deux raisons pratiques et techniques :
  • lorsqu'une voiture était garée à proximité de la dite borne, la collecte ne pouvait s'effectuer du fait qu'elle n'était pas accessible.
  • la présence de ce containeur condamnait de fait 2 places de stationnement.
  • Dorénavant, ce containeur à verre est installé au chevet de l'église de Pussay.
    Durée de biodégradation :
    3 Mois
    Mouchoirs en papier
    2 Ans
    Mégots de cigarette
    5 Ans
    Chewing-gum
    5 Ans
    Papier de bonbon
    100 Ans
    Canette
    500 Ans
    Bouteille plastique
    de 100 à 1000 Ans
    Sac plastique
    4000 Ans
    Bouteille en verre
    Indésirables dans les collectes de verre :

    Afin de permettre le recyclage, les collectes de verre ménager ne doivent comprendre que des bouteilles, pots, bocaux et flacons.
    Les verriers constatent une augmentation de la présence d’éléments perturbateurs constitués d’objets fabriqués en verres spéciaux : vaisselle et plats allant au four, cendriers, vitres d’inserts de cheminée, miroirs, par exemple. Lors de la fusion du verre, ces matériaux restent sous forme de particules non fondues, perturbant ainsi la production et fragilisant les bouteilles produites.
    Merci pour votre civilité.

    Tri des emballages :
    Grâce aux efforts de chacun, les tonnages du tri augmentent mais sa qualité ne doit pas être laissée pour compte. En effet, certaines erreurs persistent souvent par méconnaissance et viennent polluer les bacs involontairement.
    En voici quelques exemples :
    Les pots en plastique type yaourt ou barquette de beurre ...
    Les barquettes en plastique, les films et les suremballages en plastique ...
    La composition de ces emballages est, pour une grande partie, différente de celle des flacons et bidons plastiques recyclés. Aucune filière n'a encore été mise en place pour recycler ce type de plastique car elles ne seraient pas rentables.
    Néanmoins, une réflexion est menée par Eco-Emballage pour leurs développements et l'extension des consignes de tri.
    On ne jette pas ses déchets n’importe où ! :
    Les auteurs de dépotoirs placés sur les trottoirs méritent, non seulement un mauvais point, mais une forte amende. Le non-respect des arrêtés municipaux et des règles d’hygiène publique entraîne des amendes – 1500 Euros pour un dépôt non autorisé, 450 Euros quand les déchets entravent la circulation.
    Quant aux bidons de peinture, aux pneus ou téléviseurs, inutile de les placer sur le trottoir : ils ne partiront pas tout seuls à la déchetterie…
    Les encombrants ne se préparent pas plusieurs semaines avant la date : la veille au soir suffit… On ne jette pas ses déchets n’importe où !